Follow this link for English version.

 

Editer avec Nebo2
éditer avec Nebo

 

Cette semaine, MyScript® a lancé le logiciel de prise de note Nebo pour IOS et Windows 10. Ce logiciel introduisant des gestes révolutionnairement intuitifs pour la prise de note manuscrite, j’ai eu envie de le tester pour me faire une idée.

Ma base de comparaison sera OneNote. Comme vous pourrez le constater, les deux logiciels ont beaucoup de points communs et ressemblances.

1. Prise en main

Nebo s’ouvre sur un « Tutoriel » interactif (on peux écrire dans le Tutoriel, puisqu’il s’agit en fait d’un bloc-notes), qui permet de se familiariser rapidement avec ses fonctionnalités.

 

2. l’OCR

OneNote peux aussi bien être utilisé avec un clavier qu’avec un stylet.

Nebo quant à lui est dédié à l’écriture manuscrite, nous allons donc commencer par tester son moteur de reconnaissance de caractères :

OCR OneNote buggy.gif
OneNote reconnaît parfaitement mon écriture manuscrite, mais il y a manifestement un petit bug !!!

 

(Curieusement, ça a marché parfaitement le 2 premières fois, mais – en répétant la prise de vue – le bug s’est reproduit les 6 fois suivantes, malgré plusieurs redémarrage de Onenote, et du PC… donc même si ce n’était pas intentionnel, c’est tout de même révélateur !)

Nota : la fonctionnalité « convertir texte manuscrit en caractère d’imprimerie » n’existe que dans OneNote bureau, pas dans OneNote universel.

 

OCR Nebo.gif
Nebo reconnaît aussi très bien l’écriture manuscrite. La conversion en caractères d’imprimerie d’un simple « tap-tap » sur l’écran est bluffante !

Nota : la prévisualisation peut-être désactivée dans les paramètres. Elle est néanmoins utile, car elle permet de corriger le mot qui apparaît sur la ligne du dessus (si nécessaire), en cliquant dessus (Nebo propose alors des alternatives).

Résultat : 1 point pour Nebo.

 

Précision : MyScript® m’a justement fait remarquer que leur technologie n’est pas de l’OCR (Reconnaissance Optique de Caractères) à proprement parler : (je cite)

« la reconnaissance de caractère est effectuée à partir du signal numérique de l’encre, beaucoup plus riche et est basée sur un apprentissage de réseau de neurones avec un modèle de langue pour chaque langue! »

Du coup, l’inconvénient c’est que Nebo ne peux pas reconnaître du texte dans une image… Cela impose aussi de suivre les lignes, et de s’astreindre à adopter une taille de lettres qui ne dépasse pas de l’interligne.

Mais il y a aussi des avantages : une meilleure reconnaissance  (sans aucun doute), contextuelle même ! En effet, Nebo est amené à modifier le premier mot d’une phrase, après qu’il ait été reconnu, en fonction des mots suivants.

 

contextual OCR montée cropée
Observez le « je suis » qui se transforme en « je sais » dès que le « qui » a été reconnu (Nebo analyse contextuellement jusqu’au 2ème mot suivant).

 

 

De plus, quand on redimensionne un bloc de texte, le texte se ré-agence tout seul en sautant à la ligne comme il faut. C’est assez magique !

wrap
Nebo gère le retour à la ligne d’un texte manuscrit, lorsque l’on redimensionne le conteneur de note.

 

Enfin, cela pose un problème si l’on veux panacher du texte en anglais et en français dans la même note. Comme précisé plus loin, il faut préciser la langue utilisée dès la création d’un bloc-notes (et on ne peux plus en changer après…).

 

3. l’édition de texte

3.1 Corriger

 

Editer OneNote.gif
Avec OneNote, après avoir effacé le mot d’un coup de gomme, il faut jongler avec le lasso pour déplacer le reste du texte et se faire de la place.

Mise à jour 19/11/2016 : OneNote bureau permet de raturer un mot. Il faut juste réactiver la fonctionnalité (elle n’est pas nouvelle) dans les options. Voir mon billet à ce sujet.

 

Editer avec Nebo2.gif
Avec Nebo, éditer un texte est rapide et naturel : rayer, raturer, sauter à la ligne ou supprimer un retour à la ligne se font de manière intuitive..

 

Résultat : 1 point pour Nebo.

Nota : on peux également utiliser la gomme du stylet de la Surface, avec Nebo (depuis la version 1.1.1839).

3.2 Modifier le format

Je n’ai pas trouvé le moyen de modifier la taille de la police de caractère, une fois l’écriture manuscrite convertie en texte, ni sa couleur dans Nebo.

Résultat : 1 point pour OneNote.

 3.3 Structurer son texte : titres, sous-titres…

 

Paragraphes.gif
Formater le texte (titre, sous-titre…) est aisé avec Nebo, mais if faut en connaître les principes (ce n’était pas le cas lors de cet essai).

 

Il y a 2 types de mise en forme :

  • les titres : pour cela laisser une ligne d’espace entre le titre, et le texte

Souligner 2 fois créé un gros titre

Souligner 1 fois crée un titre

  • le format :

Encadrer surligne (en jaune) le mot ou paragraphe

Souligne le passe en gras

 

4. Recherches

L’OCR fonctionne bien pour les recherches, mais est limité à la page active dans Nebo.

Résultat : 1 point pour OneNote (1 point décisif à mon avis…)

 

5. Diagrammes

Là où le logiciel diffère vraiment de OneNote, c’est dans l’ajout de diagrammes, dessins (figures géométriques),  et formules mathématiques. Plutôt que de re-créer une démo, je vous invite à voir celle de l’éditeur (voir à partir de 59 secondes pour les diagrammes).

La création de diagrammes est souvent réclamées par les utilisateurs de OneNote : sur ce point, Nebo a fait un excellent travail, qui le démarque de OneNote !

Résultat : 1 point pour Nebo !

 

6. Formules mathématiques

 

Maths.gif
Equations dans Nebo

 

Dans OneNote Bureau, l’éditeur d’équation est sans doute plus puissant, mais la manipulation est aussi beaucoup plus longue pour commencer à entrer une équation manuscrite : il faut faire Insérer/Equation/Insérer une Nouvelle équation puis dans l’outils d’équation-Conception choisir Equation manuscrite. Ensuite on peux écrire son équation avec un stylet.

Au clavier, et en connaissant le raccourci clavier (Alt =), c’est finalement plus rapide !

De plus, l’OCR du module d’équation de OneNote (rigoureusement le même que dans Word) m’a paru moins fiable, ne reconnaissant pas bien mon écriture.

Résultat : 1 bon point pour Nebo.

7. Calculs

Nebo fait aussi des calculs simples, comme dans OneNote. Voir à ce sujet mon billet « Calcul sur un coin de table ».

Ils sont activés par défaut, et peuvent être désactivés dans les paramètres des blocs de « Maths » :

paramètres.png
Option du conteneur « Math »

 

8. Solveur

Le mot « résolveur » m’a induit en erreur pendant un moment, car je pensais qu’il s’agissait d’un module de résolution d’équation du premier degré, comme dans OneNote universel (depuis Sept. 2016 – voir mon billet à ce sujet).

Comme je n’avais pas beaucoup de succès en utilisant x pour l’inconnue, j’ai tout de même persévéré, et l’ai remplacé par un ? :

 

Solveur.gif
En tapant 3 x + 2 ( x – 3 ) = 7, il me propose un résultat étrange, où l’inconnue, ici représentée par un ? vaut 1,167… ou 4,75 : incompréhensible ?!

 

Résultat : 1 point pour OneNote

9. Photos / Images

Le gros avantage de Nebo réside dans les annotations d’illustrations (images ou photos) : en effet, même après un déplacement ou redimensionnement de l’image, les annotations restent au bon endroit.

annotation dessin
Notez comment les annotations suivent l’image, même après redimensionnement.

 

Résultat : 1 point pour Nebo.

10. Interface

 

Linterface2.png
L’interface de Nebo : on n’est pas dépaysé en venant de OneNote Moderne !

 

L’interface de Nebo est extrêmement semblable à celle de OneNote universel :

  • liste des blocs notes (ou pages) à gauche, occultable en cliquant sur le symbole ≡
  • d’ailleurs, le  ne vous fait-il pas penser au menu « hamburger » de OneNote universel : ça tombe bien, MyScript l’appelle comme ça aussi !
  • actions « Annuler » et « Rétablir » en haut à droite
  • un menu à 2 niveaux (onglets et commandes)
  • conteneurs de notes : un concept familier des utilisateurs de OneNote (voir mon autre billet à ce sujet, pour plus de détail).

Il y a juste une petite différence : le paramétrage linguistique : notez FR-FR pour mon bloc note de test, en Français de France qui coexiste avec EN- US pour le bloc note de Tutoriel en Anglais des USA : c’est important pour le moteur d’OCR, et doit être précisé lors de la création de tout nouveau bloc note.

 

Zoom sur les conteneurs de notes :

Les conteneurs de notes dans OneNote ne contiennent pas de textes manuscrits.

A cette différence près le fonctionnement est très similaire :

 

conteneur Nebo3
Nebo : les … en haut à droite ouvrent un menu contextuel

 

 

conteneur OneNote
OneNote : les …. sur le bord supérieur permettent de déplacer le conteneur, et un appui prolongé sur la barre supérieure permet d’ouvrir un menu contextuel.

 

Résultat : 1 point pour Nebo, qui utilise une interface qui nous est familière : cela facilite la prise en main.

 

11. Mise en page

Mise en place des conteneurs de notes.gif
Les conteneurs de notes, après avoir été redimensionnés (4 largeurs possibles), peuvent être placés à trois endroit : gauche, droite, milieu.

C’est donc moins souple qu’avec OneNote, ou les conteneurs de notes peuvent avoir n’importe quelle taille, et même – à l’extrême – se chevaucher, mais c’est peut-être plus clair ainsi.

Par ailleurs, contrairement à OneNote où une page a une taille « illimitée », et où il est possible de zoomer / dézoomer en tactile avec 2 doigts, dans Nebo la page à une largeur fixe (mais une hauteur illimitée), et il n’est pas possible de zoomer.

12. Partage

Une fois la note terminée, Nebo peux l’exporter sous Word, HTML ou « Texte » (qui permet de la partager par mail, en l’envoyant à l’application Courrier de Windows 10).

Malheureusement, il y a beaucoup de limitations :

  • une seule page peux être exportée à la fois !
  • impossible d’exporter en .pdf (sauf dans version pour iPad) ni d’imprimer

Enfin , l’option « Export vers texte » n’exporte que les conteneurs de texte !

C’est dommage, car cette option utilise en réalité la fonctionnalité « Partage » de Windows 10, et permet donc d’exporter une note Nebo vers… OneNote !!! (voir mon autre billet à ce sujet). Dès que Nebo saura exporter autre chose que du texte (le diagrammes interactifs par exemple), cette fonctionnalité sera très utile !

Résultat : 1 point pour OneNote.

Conclusion

En synthèse, je vous invite à vous faire une idée par vous-même : l’interface est vraiment réussie, très épurée et intuitive. C’est une autre philosophie que OneNote, puisque Nebo se concentre sur le texte manuscrit, domaine dans lequel il est très abouti.

Il y a naturellement moins de fonctionnalité que dans OneNote (voir en Annexe ci-dessous), mais l’équipe de Nebo / MyScript® mérite un grand coup de chapeau pour avoir inventé des gestes aussi révolutionnairement intuitifs pour l’édition de texte, et pour l’ajout de diagrammes interactifs.

Je ne vois néanmoins pas comment on pourrai utiliser Nebo seul : il faut absolument Word pour finaliser la mise en forme du texte (changer la couleur, police, taille de caractère…) et l’imprimer ou l’envoyer.

Après que Microsoft ait réinventé la gomme (et la règle, depuis Windows Anniversary), MyScript® réinvente la rature : génial !

Mise à jour 19/11/2016 : OneNote bureau permet aussi de raturer un mot. Il faut juste ré-activer la fonctionnalité dans les options (elle n’est pas nouvelle, voir mon billet à ce sujet). Mais il est vrai que la rature dans Nebo est plus intuitive.

 

Annexe

 

Comparatif Nebo OneNote v5.png
Comparatif des fonctionnalités

 

Attention : ce comparatif ne concerne que les fonctionnalités présentes dans les 2 logiciels. Il est évident que OneNote universel, qui stocke les notes dans le cloud, et permet donc d’y accéder depuis n’importe quel appareil (sans parler des fonctionnalités de partage / travail collaboratif) est infiniment plus accessible que Nebo.

Sans même parler de OneNote bureau, avec ses fonctionnalités d’enregistrement audio et video, de traduction, de multi-fenêtrage, de modèles de pages, de versioning (historique des pages), de correction orthographique et traduction, de sauvegarde automatique, et de toutes les autres fonctionnalités liées à l’intégration à la suite Office (blogger avec Word, insérer une feuille Excel, insérer les détails d’une réunion Outlook, créer des taches liées à Outlook, notes liées avec Internet Explorer…)…

Chapeau tout de même au nouveau venu, qui frappe fort dès son arrivée sur le marché avec – dans le domaine de l’écriture manuscrite – quelque chose de vraiment novateur.

C’est ce que je voulais saluer dans ce billet, bien plus qu’une simple comparaison trait pour trait.

 

Liens :

  • [Français] Le site Interactive Ink de MyScript®, avec une video extrêmement bien faite.
  • [Français] Le site de Nebo, également très bien fait.
  • [Français] Le guide de l’utilisateur, plus détaillé que le Tutoriel, et très clair
  • [Français] Le site avec des Web démo de MyScript® (la possibilité de tester la reconnaissance d’écriture, les équations, la reconnaissance de forme… sans rien installer !). A utiliser absolument !
  • [Français] Test de Nebo sur Ipad, sur Cuk.ch 9/9/2016
  • [Anglais] Revue de Kurt Söser 12/8/2016
  • [Anglais] Revue de PCworld 12/8/2016
  • [Anglais] Revue de CNET (video sympa) 18/8/2016
  • [Anglais] Revue Forbes 14/11/2016

 

Update 2016 : suite version 1.1.1839, qui permet désormais d’utiliser la gomme du stylet de la surface avec Nebo

Update 19/11/2016 suite découverte de la fonctionnalité raturer dans OneNote bureau. Voir mon billet à ce sujet ; et évolution des fonctionnalités de partage dans One Note universel (voir tableau en Annexe).

Mise à jour 27/02/2017 : Je me rend compte que le « Resolveur » n’a rien à voir avec un module de résolution d’équation ! Correction donc. J’ai aussi reprécisé comment formater du texte, suite au commentaire de Nathalie, de Nebo, ci-dessous. Ma vidéo n’est pas très explicite, il faudra que je la modifie… en attendant, référez-vous à la vidéo de MyScript : elle est particulièrement claire !

Mise à jour 11/03/2017 : ajout illustration (GIF) sur la reconnaissance contextuelle, suite à la publication de l’article de Forbes, et à la réponses de Claire, de MyScript, que je remercie de m’avoir mis sur la bonne voie.

Advertisements